Actualités Dronemapping

Modélisation au service du patrimoine architecturale

19 avr. 2018
Ajouter un commentaire

La photogrammétrie au service des continuités écologiques

19 juil. 2017
Ajouter un commentaire

Niveau sonore d'un drone : Dérangement de la faune sauvage ?

19 juil. 2017
Ajouter un commentaire

Cartographie des herbiers à renoncule

5 août 2016
Ajouter un commentaire

Modélisation de la dune de l'Anse du Guesclin

3 août 2016
Ajouter un commentaire

Modélisation de la Chapelle de Ste-Elisabeth

Commune de Trégunc

L'étude et la sauvegarde du patrimoine passe également par sa numérisation. Le scan 3D par photogrammétrie est rapide et peu couteux tout en étant rigoureusement précis et à l'échelle, sous réserve que le travail soit correctement réalisé.

 

L'avantage de la modélisation en 3 dimensions est de pouvoir offrir des vues impossibles depuis le sol, et d'étudier un édifice ou un site sous tous les angles. La prise de mesure est également facilitée, ce qui permet alors d'estimer facilement le travail de restauration à effectuer et donc de maitriser les coûts. Et enfin, la topographie de l'ensemble du site permet d'inscrire l'édifice dans son environnement (non visible sur le modèle présenté ci-dessous) permettant par exemple de réaliser des projections d'aménagements avec une qualité de rendu photo-réaliste.

 

Dans ce type de réalisation, la qualité des prises de vue est primordiale, c'est pourquoi une grande partie du travail consiste à préparer la mission pour définir la quantité de photos nécessaires et leur localisation. Le drone permet d'accéder facilement en hauteur pour photographier des zones difficilement accessibles sur ce type d'édifice afin d’offrir un rendu du modèle de grande qualité.

 

Les photos par drone sont généralement complétées par une série de photos depuis le sol.

Pour réaliser le modèle de la chapelle de Sainte-Elisabeth, pas moins de 96 clichés aériens et 97 clichés au sol ont été nécessaires.