Matériels : Drones multirotors pour la photogrammétrie

Dronemapping est doté de deux quadcopters. Le premier est équipé et programmé pour réaliser des missions de photographie verticale (orthophotographie), le second est équipé pour réaliser des photos obliques pouvant servir en complément des photos verticales pour la réalisation de modèle 3D par photogrammétrie.

 

  • Drone quadcopter : Iris+ de chez 3d Robotics doté du contrôleur de vol dernière génération Pixhawk
  • Imagerie : Sony Rx100 III pour des images de haute précision (Capteur CMOS 20mgpx)
  • Nacelle en polyamide réalisée par impression 3D (Technologie LSR). Conception Dronemapping adapté au drone IRIS+ et à l'appareil photo Sony RX100 III
  • Station au sol : Droidplanner 3 (Android) avec télémétrie ou Mission planner (Windows) selon la complexité des missions
  • Retour vidéo : Ecran Blackpearl 7 pouces de chez Flysight

Homologation 

L'usage de d'aéronef télépiloté (drone) à des fins professionnelles nécéssite de mettre en place des mesures de sécurités dans le respect de la réglementation. Les deux arrêtés suivants encadrent l'usage d'aéronef télépiloté :

  • Arrêté du 17 décembre 2015 relatif à la conception des aéronefs civils qui circulent sans personne à bord, aux conditions de leur emploi et aux capacités requises des personnes qui les utilisent
  • Arrêté du 17 décembre 2015 relatif à l'utilisation de l'espace aérien par les aéronefs qui circulent sans personne à bord

 

Tout professionel doit également disposer des licences en adéquation avec son activité et se doit d'être enregistré auprès des services de l'aviation civile (DSAC/DGAC).

 

Dronemapping intervient dans le plus stricte respect de la loi afin d'assurer la sécurité des biens et des personnes. Les activités de Dronemapping sont enregistrées auprès de la DSAC sous le N° ED01554 pour les scénarios S-1 et S-3 *. Vous pouvez consulter l'ensemble des opérateurs duement habitlités sur le site de la  DSAC : http://listedrones.dsac.fr

Sécurité

Rappel de quelques bases pour l'usage de drone en assurant la sécurité des biens et des personnes mais également celle des autres aéronefs utilisant l'espace aérien :

  • Interdiction de survoler des personnes
  • Limitation à 150m d'altitude AGL** sauf protocoles spécifique duement validé par le DSAC
  • Interdiction de voler à proximité des sites sensibles
  • Restriction d'altitude ou interdiction de vol à proximité des aérodromes et des hélistations
  • Déclaration préfectoral obligatoire pour des vols en zone peuplée (agglomération ou rassemblement de personnes)
  • Interdiction de voler de nuits
  • Les aéronefs télépilotés cèdent le passage aux aéronefs habités

* Scénario S-1 et S-3. La réglementation définit plusieurs scénarios de vol en fonction de leur localisation, du type d'aéronef télépiloté utilisé, de la distance ou encore la visibilité ou non de l'aéronef durant le vol. Ils sont définis comme suit :

S1 : utilisation hors zone peuplée, sans survol de tiers, en vue et à une distance horizontale maximale de 200 mètres du télépilote 

S3 : utilisation en zone peuplée, sans survol de tiers, en vue et à une distance horizontale maximale de 100 mètres du télépilote 

 

** AGL : Above Ground Level. Altitude par rapport au sol